Campagne de sociofinancement 

6,2 hectares sur la Butte du vent

Vous aussi êtes tombés amoureux des îles de la Madeleine ?


Avec ses buttes et ses forêts sculptées par le vent, ses prairies dorées et ses dunes de sable blond... qui ne demeure pas imprégné de ces paysages grandioses ? Mais ces paysages se morcellent et se transforment sous nos yeux.

NOTRE MISSION, c'est de protéger les milieux naturels exceptionnels et la beauté des Îles de la Madeleine.


Par conséquent, nous collectons de l'argent au profit de la Société de conservation des Îles-de-la-Madeleine afin de compléter l'acquisition d'une propriété de plus de 6 hectares sur la Butte du Vent.

 

Vous souhaitez protéger les trésors de notre communauté insulaire et nous aider à changer les choses ?
Chaque don compte !


Merci d'avance pour votre contribution à cette cause qui nous tient à cœur. 
#fousdesiles #ilesdelamadeleine #butteduvent #etsilesiles #magdalenislands

MAIS À QUOI SERT UN ORGANISME DE CONSERVATION EN MILIEU PRIVÉ ?

Excellente question ! En fait ça sert à plusieurs choses, la première étant de conserver des espaces sauvages ! Et qui dit sauvage, dit magique, remplie de vie, d’animaux, de végétaux et de mousses, remplie de couleurs, de textures et d'odeurs, remplie d'histoires et d'espoir !

Grâce à votre don, une parcelle de la Butte du Vent sera protégée à tout jamais ! Le caractère naturel de ce bien immobilier collectif sera conservé et épargné de la déforestation ou de la construction. La biodiversité pourra continuer à s’épanouir pour les décennies à venir. 

CONTEXTE
Depuis l’apparition du Covid-19, on observe de profonds changements dans nos habitudes. Les différentes mesures sanitaires de confinement et couvre-feux ont rendu les milieux urbains moins attractifs et intéressants pour une bonne partie de la population qui se tourne alors vers les régions.

Les Îles-de-la-Madeleine par leur réputation et leur charme inégalé se trouvent alors encore plus convoitées. Depuis, toutes les Îles sont sous la loupe d’acheteurs désireux de se bâtir et prêts à surenchérir sur les terrains répondant à leurs critères. Bien qu’une réglementation municipale encadre la construction, il n’est pas impossible de bâtir en zone forestière. Le risque alors est de voir la forêt de la butte du vent se morceler puis disparaître petit à petit au gré de diverses constructions. Son accès pour y pratiquer diverses activités y serait alors compromis. Le paysage pourrait à terme ne plus être celui que l’on admire aujourd’hui et depuis des siècles.
 

Vous avez un beau souvenir à raconter à propos de la Butte du vent ?

Écris-nous

FORÊT DE LA BUTTE DU VENT
Située sur l’île de Cap-aux-Meules, cette propriété de 6,2 hectares couvre une large portion forestière sur la butte du vent. Elle occupe le versant Ouest d'une des collines les plus imposantes de l'archipel dans le massif forestier de l'Île Centrale. La butte du vent offre un panorama à 360 degrés créant ainsi des courants d'air ascendants utilisés par de nombreuses espèces d'oiseaux lors de leur migration automnale. Certains Madelinots vont même y cueillir l’eau de Pâques dans une source d'eau en aval. La propriété borne le chemin des Arsène et les antennes de communication. Principalement composée de conifères, on y trouve un cours d’eau ainsi que quelques sentiers de randonnée. Cette propriété s'ajoutera aux 12 hectares déjà protégés par l'organisme.

SAISIR LE MOMENT
Ce n'est que tout récemment que la SCÎM a appris que le terrain était en vente. Immédiatement, la propriétaire a été contactée. Dès lors, l'intérêt de notre organisme était clair puis la propriétaire a fixé son prix. Estimant que le terrain avait une grande valeur sur le plan collectif, la SCÎM désire l’acquérir afin qu'il demeure dans le patrimoine naturel et collectif.

Cependant, la rapidité avec laquelle la SCÎM a dû agir contraint l'organisme à faire appel à la générosité des Madelinots, des visiteurs, des amoureux des Îles. 

La SCÎM lance donc une campagne de sociofinancement pour couvrir le coût d'achat de $20 000. Elle fait donc appel à la solidarité et à la générosité de tous pour conserver ce patrimoine naturel à perpétuité. La SCÎM pourra alors compter sur une nouvelle vedette parmi la Réserve naturelle des Demoiselles, l’Île Boudreau et le parc des Sillons, en ajoutant la Butte du vent dans la liste des lieux emblématiques qui nous tiennent à cœur.
 

Je veux contribuer à la protection cette propriété de 6,2 hectares sur

la Butte du vent

Évolution_campagne.JPG

Suivez l'évolution de la campagne

en graphique