• Bouquet de mine de rien

Belles, mais envahissantes !

Mis à jour : 19 juil. 2019


Juillet 2018.

Du soleil et de la chaleur...


Un temps parfait pour... gérer nos plantes envahissantes.


Connaissez-vous la renouée du Japon ? Aux Îles, on l’appelle aussi « bambou ». Une des 100 pires espèces végétales exotiques envahissantes (EVEE) selon l’Union internationale de la conservation de la nature (UICN). Sa capacité à croître rapidement fait du bambou un envahisseur redoutable. Et son impact sur la biodiversité est reconnu. Il s’accapare l’espace et croit presque à vue d’œil. Mais sa capacité de croissance et de propagation rend d’autant plus difficile la gestion de cette espèce.


Mai, c’est le temps de s’y mettre.

Juin, il n'est pas trop tard.

Juillet... oups ! Allez ! Il faut s'y attaquer.


Mai 2018.

Parcourez votre propriété et jetez un coup d’œil tout autour. Cherchez. Si le bambou s’est invité chez vous ou qu’il a pris son aise, c’est le moment de lui montrer « c’est qui l’boss ! ». Consultez notre section sur les EVEE pour bien reconnaître l’espèce et communiquez avec nous pour plus de renseignements. Ensuite, enfilez vos gants et armez-vous d'une pelle, puis arracher tout. Répétez régulièrement.


« Mais ATTENTION ! Ne jetez rien dans le compost, ni chez le voisin et n’abandonnez aucun bouts de tiges sur le chemin du retour. »

Ensachez tous les fragments dans des sacs noirs et laissez-les sécher. Puis brûler tous les plants coupés. Soyez vigilants. Brûlez absolument tout et voilà ! Maintenant, répétez toutes les 1 ou 2 semaines jusqu’en septembre. Nous l’avons fait nous aussi. Et ce, jusqu’à ce que aucune tige ne repousse. Cette belle activité familiale peut prendre quelques années. Alors soyez persévérants. Nous vaincrons l'envahisseur.

© 2018 par la Société de conservation des Îles-de-la-Madeleine avec Wix.com

No d’enregistrement d’organisme de bienfaisance : 871818647 RR0001