• Bouquet de mine de rien

Halloween «chauve-sourissant» !

Halloween pour nous, c'était l'occasion de vous parler des chauves-souris.


Pourquoi a-t-on peur des chauves-souris ?

En cette fin d’octobre, la réputation de vampire affamé de sang et de vilaine bête diabolique des chauves-souris refait surface… et pourtant, c’est loin d’être leur réalité.

Dans le monde, il existe plus de 900 espèces de chauves-souris dont seulement quelques-unes se nourrissent de sang (il existe des chauves-souris vampires, mais elles ne se nourrissent que du sang de bétail… pas le nôtre).


Au Québec, il existe 8 espèces de chauves-souris dont toutes sont munies de dents et peuvent mordre, mais elles sont insectivores. Donc ne craint pas te retrouver avec un chiroptère diabolique attaché autour de ton cou pour te transformer en mort vivant !

En fait, nos chauves-souris se régalent de petites bibittes, des insectes et des araignées. Oui ! Oui ! Elles jouent un rôle ESSENTIEL dans le contrôle des insectes indésirables.. là, je parle des MARINGOUINS surtout ! Et elle peut en manger 3000 en une seule nuit !!

Penses-y : sans ces mammifères pourvus d’ailes et soupçonnés à tort d’être des vampires, il y aurait beaucoup plus de maringouins fatigants (qui eux, se nourrissent notre sang pour vrai!). Elles mangent des insectes nuisibles pour l’agriculture et nos forêts et en plus, elles participent aussi à la pollinisation et à la dissémination des graines comme les abeilles, le bourdons ou d’autres animaux. Wouhou !


Nos chauves-souris aux Îles

Tout d’abord, petite précision, les chauves-souris sont TROP MIGNONNES ! Elles sont super méga cute avec leur longues oreilles pointues. On s’entend là-dessus? Oui? Non? Pas sûr? Prend le temps d'y penser, nous ne sommes pas pressés...

...


Aux Îles, on accueille annuellement, au moins 4 espèces de chauves-souris. La chauve-souris cendrée (Lasiurus cinereus), la chauve-souris rousse (Lasiurus borealis), la chauve-souris Nordique (Myotis septentrionalis) et la petite chauve-souris brune (Myotis lucifugus) (les mots en italique, c'est leur nom latin; on utilise le latin en science pour classer les espèces avec leurs semblables). Toutefois, ces deux dernière sont en voie de disparition. C’est donc dire qu’il faut les traiter aux petits oignons et leur construire des maternités afin qu’elles se reproduisent en toute sécurité (ICI).


Psitt, ces 4 espèces ont été repérées au Parc des Sillons à Havre-aux-Maisons ainsi qu'au sud de la baie de Havre-aux-Basques sur l'Île du Havre-Aubert.


Saviez-que la SCÎM protège plus de 7 terrains pour les chauves-souris?


En effet, il y a quelques années, nous avons proposé nos terrains pour faire de l'enregistrement afin d'identifier les espèces de chauves-souris présentes sur l'archipel. Quatre (4) espèces on été recensées (voir précédemment). Ces migratrices migrent sur de longues distances. Quand elles sont ici, elles chassent dans les milieux ouverts, comme les abords de plan d’eau ou les prairies, puis dans les secteurs forestiers. Après la reproduction, elles partent vers d’autres lieux où elles pourront hiberner.


La petite chauves-souris brunes et la nordique sont faites fortes; elles pourraient hiberner dans nos régions, mais nous n’avons recensé aucun hibernacle pour l’instant. Pour leur hibernation, nos amatrices de cavernes se trouvent un coin tranquille comme une crevasse, une mine abandonnée ou une fissure dans la roche d’une carrière.


Le drame des chauves-souris

Or, ces belles petites bêtes sont en danger. Une infection se répand très rapidement à travers les populations de chauves-souris nord américaines. Un champignon pousse sur la peau des chauves-souris pendant qu’elles hibernent : on appelle ça le syndrome du museau blanc (SMB). Les grottes froides sont un environnement parfait pour la croissance de ce champignon blanchâtre introduit d’Europe. La chauve-souris qui devient aussi froide que la paroi rocheuse pendant son hibernation est un milieu parfait pour le développement de ce terrible champignon. Une fois atteinte, la chauve-souris se réveille de son hibernation et meurt**.


Entre 90 à 100% des populations touchées en meurent.. ça veut dire quoi ?

Ça veut dire pratiquement toutes les chauves-souris d’une population meurent. C’est une catastrophe ! Depuis 2006, la propagation avance d’environ 200 km par année. Aujourd’hui, c’est la moitié du continent qui est touché, en plus de quelques cas isolés dans l’Ouest américain.


Ce que nous devons comprendre

En gros, ça va pas super bien pour nos belles chauves-souris. Par chance, des chercheurs ont découvert qu’une bactérie pourrait stopper le champignon sans affecter les chauve-souris. On parle ici de lutte biologique, mais cette découverte est encore à l’état embryonnaire. Croisons les doigts pour nos amies à grandes oreilles !


Alors, si tu souhaites agir avec nous pour protéger ces petites bêtes poilues, tu peux installer un dortoir, participer aux recensement en inscrivant vos observations sur chauve-souris.ca ou en t'engageant dans la conservation volontaire de ta propriété si elle abrite une colonie de chauves-souris.


Partant ?


Pour tester vos connaissances, accédez à notre Quizz Chauve-qui-peut ICI.


Conte sur les chauves-souris.


10 vues

© 2018 par la Société de conservation des Îles-de-la-Madeleine avec Wix.com

No d’enregistrement d’organisme de bienfaisance : 871818647 RR0001