• Samuel Dupont-Fafard

Du poivre aux Îles-de-la-Madeleine ?

Oui ! Le poivre des dunes ! L’aulne crispé, communément appelé poivre des dunes, est de plus en plus connu pour sa savoureuse épice à saveur locale ! L’aulne crispé ne produit pas botaniquement parlant du poivre, mais plutôt des inflorescences coniques (partie mâle) que l’on peut consommer. C’est la partie allongée qui est récoltée pour en faire une épice unique.


Fin Gourmet ? C’est une épice à découvrir !

On le décrit comme étant un poivre doux, floral, boisé et même avec des notes d’agrumes. On peut l’utiliser autant en fin de cuisson sur les gibiers, les poissons, dans les potages, les sauces, les marinades, les boissons (thé, café, bière, gin) et même dans les déserts comme une tarte au chocolat ! Quoi ? Du poivre dans une tarte ? Permaculteurs ? C’est un arbre intéressant à intégrer dans vos aménagements comestibles. D’abord, c’est un arbre indigène de l’Amérique du Nord. Il pousse bien dans plusieurs types de sol, même les plus pauvres et c’est aussi un fixateur d’azote !



Aux Îles, deux espèces d’aulnes sont présentes et elles sont très semblables ! L’aulne crispé (aulne tardif) et l'aulne rugueux (aulne hâtif). L’aulne crispé se trouve dans les milieux secs tandis que l’aulne rugueux est présent dans les milieux humides et n’est pas aromatique ! Quand et comment le récolter? Certains suggèrent de récolter le poivre des dunes vers la fin de l’automne, avant la neige pour un maximum de goût. D’autres cueilleurs préfèrent le récolter après l’hiver : le poivre aura moins de résine, donc le goût sera moins résineux et il sera déjà plus sec. Pour une cueillette durable, on prélève quelques grains de poivre pour sa consommation personnelle et on fait attention au piétinement de la végétation autour !


Comment utiliser et conserver le poivre des dunes ?


Bien qu’il ait l’apparence du poivre, il est préférable de le moudre au mortier, au pilon ou l'égrainer avec l'ongle, car il est plutôt résineux et risque de gommer le mécanisme d’une poivrière. Pour assurer sa conservation avant l’entreposage, il faut effectuer un séchage adéquat. Il est recommandé de le garder à température pièce, au noir, pour environ un an.


Donc, pas nécessaire de faire des provisions pour plusieurs années, on ne récolte que ce qu’on cuisinera dans l’année. Bonne cueillette !


4 vues

© 2018 par la Société de conservation des Îles-de-la-Madeleine avec Wix.com

No d’enregistrement d’organisme de bienfaisance : 871818647 RR0001